Fra Angelico

(Guido di Pietro, Fra Giovanni, Frère Jean de Fiesole, Fra Beato Angelico)
Peintre Italien Première Renaissance - Gothique
Né en 1387 à Vicchio di Mugello (Italie) et mort en 1455 à Rome (Italie)

Biographie
Surnommé « Le Peintre des anges » Fra Angelico est un peintre majeur de son temps. Il exécute, sa vie durant, des peintures décoratives pour des couvents, chapelles et autels. Son art se caractérise par l'association des techniques modernes et l'esprit des temps nouveaux insufflés par ses contemporains Ghiberti, Brunelleschi et Donatello aux valeurs de la pré-renaissance qui couvre le duecento et le trecento caractérisée elle par une certaine rigidité et l'emploi inconditionnel de feuilles d'or. Ses oeuvres sont un festival de lumières et de couleurs où dominent le bleu azur et le doré. Sa peinture est un véritable hymne à la religion et à la foie.

Les éléments biographiques de Fra Angelico nous viennent principalement des écrits de Vasari. Sa date de naissance n'est pas connue avec exactitude. Il serait né en 1387 ou 1388 selon la chronologie traditionnelle alors que les partisans de la nouvelle chronologie pensent qu'il serait né aux alentours de 1400. Quoiqu'il en soit il est né dans la petite ville de Vicchio di Mugello de la province de Florence. Son père, Piero, est un agriculteur aisé. Il décide de s'installer avec sa famille à Florence, une ville alors en pleine effervescence politique, économique, artistique et théologique.

Fra Angelico étudie la peinture à Florence probablement auprès du maître Lorenzo Monaco, représentant du style giottesque. Mais nous n'en avons pas la certitude et certains spécialistes pensent qu'il s'agirait plutôt du florentin Gherardo Starnina. Il retiendra de ces années d'études l'utilisation d'une lumière forte et l'application de couleurs vives et tonifiantes. Fra Angelico étudie la peinture de ses illustres prédécesseurs florentins du trecento. Il a longuement observé les fresques de la chapelle Brancacci peintes par Masaccio. Il admire le travail de Simone Martini et de Lorenzetto plus encore peut-être que celui de Giotto pour la grâce de leurs personnages, le raffinement de l'exécution et la richesse des accessoires.

Il se spécialise d'abord dans l'enluminure d'ouvrages où il excelle. En 1417, il est reconnu officiellement comme peintre indépendant et décore l'autel d'une chapelle de l'église Saint Stéphane à Florence. Vasari nous apprend que Fra Angelico a toujours été attiré par la vie religieuse. Porté par sa foie, il entre dans l'ordre des Dominicains à 20 ans alors qu'il aurait put vivre confortablement de son art. Quand il entre au monastère, il est probablement déjà un peintre confirmé. Il prend alors le nom de Giovanni. Son frère devient à son tour bénédictin.

Au monastère San Marco où il vie désormais, il peint les fresques des 44 petites cellules des moines avec pour thèmes principaux la nativité et le mystère de la passion. Alors que jusqu'à présent dans la peinture florentine les drapés n'avaient qu'une valeur décorative, Fra Angelico est le premier à suggérer l'anatomie des corps. Vers 1430-32, il exécute l'Annonciation (San Marco, Florence), son oeuvre emblématique. Il y intègre les règles de la perspective énoncées par Brunelleschi et utilise une lumière diaphane enveloppant l'ensemble de la composition. C'est l'une des premières Pala narrative moderne.

Le peintre jouit d'une grande renommée à travers toute l'Italie. Il est invité à Rome par le Pape Eugene IV qui meurt l'année suivante. Fra Angelico trouve en son successeur - le pape Nicolas V - un admirateur puis un ami qui l'exhorte à poursuivre son travail. Il décore ainsi la Chapelle privée du pape Nicolas V au Vatican.

Selon Vasari, Fra Angelico n'a jamais touché ses pinceaux sans se plonger au préalable dans une profonde méditation. Il n'a jamais retouché une seule de ses oeuvres à posteriori car pleinement investit par la prière quand il peint. Le travail terminé, il ne se sent plus le droit de le retravailler, comme si une force divine le guidait pendant son travail. Pour lui la concentration pieuse était nécessaire pour représenter les figures divines.

Fra Angelico, tout entier dévoué à la religion, fut béatifié par Jean-Paul II en 1984.

Les oeuvres et tableaux de l'artiste en image (5)

Liste complète des oeuvres de l'artiste (5)

Thématiques : Le Style De Fra Angélico, Le Style De Fra Angélico, wikipedia