Henri-Eugène Le Sidaner

(Henri)
Peintre Français Intimisme
Né en 1862 à Port-Louis (France) et mort en 1939

Biographie
Fils de marin, Henri-Eugène est né à l'île Maurice. La famille retourne en métropole en 1870 et s'installe à Dunkerque. Henri-Eugène Le Sidaner part ensuite étudier à Paris et découvre l'impressionisme. Il intègre l'école des beaux-arts en 1882 et suit les cours d'Alexandre Cabanel.

En 1885, Le Sidaner s'installe dans le Nord, à Etaples et développe un style proche du réalisme sentimentale ou il mêle réalisme, mélancolie et mysticisme. En 1894, le peintre ressent le besoin de sortir de son isolement. Il repart à Paris et côtoie de nombreux artistes indépendants, le plus souvent attachés au mouvement symbolliste. Il signe un contrat important avec Georges Petit, directeur de la plus grande et de la plus prestigieuse galerie parisienne. Elle accueille les expositions et les ventes les plus importantes de l'époque.
A partir de 1900, il se consacre à une peinture intimiste, légère et silencieuse.

Les oeuvres et tableaux de l'artiste en image (1)

Liste complète des oeuvres de l'artiste (17)

  • Ciel de printemps en 1913 Huile sur toile 126x155cm, exposé à Le Touquet
  • Crépuscule dans le jardin réalisé à Gerberoy en 1902
  • L'Escalier réalisé à Gerberoy en 1902, exposé à Boulogne-sur-Mer
  • La Maison sous l'eglise, le matin en 1930 Huile sur toile, exposé à Washington
  • La Maison, Fenêtres éclairées en 1900
  • Le Banc réalisé à Gerberoy en 1903
  • Le Bouquet devant la fenêtre en 1936 Huile sur toile 92x69cm, exposé à Châlon-sur-Saône
  • Le Dessert en 1903 Huile sur toile 65x82cm, exposé à Gray
  • Le Dimanche en 1898 Huile sur toile 112x192cm, exposé à Douai
  • Le Pavillon dans les Roses en 1916 Huile sur panneau 26x36cm, exposé à Anvers
  • Le Pavillon français à Trianon en 1910 Huile sur toile 92x73cm, exposé à Liège
  • Le Presbytère en 1903 Huile sur toile 59x62cm, exposé à Lille
  • Les barques au clair de Lune réalisé à Treport Huile sur toile, exposé à Washington
  • Les Fenêtres sur le jardin, crépuscule en 1935 Huile sur toile 60x73cm, exposé à Saint-Quentin
  • Les Volets clos en 1935 Huile sur panneau 27x35cm, exposé à Cambrai
  • Roses en 1938 Huile sur panneau 27x35cm, exposé à Versailles
  • Un Canal de Bruges à l'aube en 1899 Huile sur toile 49x65cm, exposé à Oxford

Extraits & citations

« Le Sidaner aime l’apaisement, la religiosité, la belle ordonnance des choses nocturnes, et les arbres qui pleurent dans l’ombre et les lointaines futaies qui s’enfoncent en droites colonnades dans la nuit comme des avenues du temple du silence », Paul Riff.

Un extrait du livre écrit par Leo H. Hoek, "Titres, toiles, critiques d'Art" édité chez Rodopi - met en lumière l'évolution des enjeux du monde de l'art, les rapports entre le peintre et les marchands.
"A ce moment intervient un évènement très important dans la carrière du peintre: il signe un contart avec Georges Petit, directeur de la plus grande et la plus luxueuse des galeries parisiennes. Cet établissement accueille les expositions et les ventes les plus importantes de l'époque. La galerie s'est fait une spécialité dans la vente des maîtres de Barbizon, et G. Petit parvient même à attirer les impressionnistes, attachés jusqu'alors à la galerie Durand-Ruel. [...]
Les relations entre G. Petit et Le Sidaner seront difficiles. Agacé par les exigences du marchand, le peintre menacera à plusieurs reprises de reprendre sa liberté; il n'en resta pas moins attaché à la galerie qui, semble-t-il, s'acquitta toujours de ses devoirs. Toutes les toiles lui sont en principe payées. Les études préparatoires, dessins et panneaux ainsi qu'une toile par an, restent en sa possession. Les tarifs variant selon les dimensions, il reçoit la première année 500 francs, par toile, c'est à dire l'équivalent de 8000 francs actuels. Ces prix, qui sont trois ou quatre fois moins élevés que ceux demandés au public par la galerie, seront augmentés régulièrement de 25% tous les deux ans. Certes, Le Sadener ne peut exposer sans l'accord de Petit, toutefois cette entrave à sa liberté sera insuffisante pour le faire renoncer aux avantages que lui garantit son contrat; ainsi est-il débarassé du souci de vendre ses toiles."
Thématiques : wikipedia