Jean Siméon Chardin

Peintre Français Peinture française du XVIIIe
Né en 1699 à Paris (France) et mort en 1779 à Paris (France)

Biographie
Chardin est incontestablement le Grand maitre de la Nature morte, un genre considéré comme mineur à son époque et qu'il parviendra à pousser à sa perfection. Il n'inventa pas de nouveaux sujets mais la vérité dans la peinture. Il se détourne volontairement de la grande peinture, celle des scènes religieuses, mythologiques ou historiques. Attaché à son métier de peintre, il travaillait dans son atelier dans un calme absolu, prenant le temps de percer l'essence même des objets. Tout au long de sa carrière, Chardin s'appliquera à étudier la nature. L'observation scrupuleuse de la réalité le distingue de ses aînés Desportes (1661-1743) et Oudry (1686-1755) qui veulent séduire et ses prédécesseurs flamands plus virtuoses mais moins rigoureux.

Né à Paris en 1699, Chardin est issu d'un milieu d'artisan (son père fabrique des billards). Contrairement à la majorité des peintres du XXIIIe siècle n'a pas été formé par l'Académie Royale. Il étudie auprès de Pierre-Jacques Cazes (1676-1754) puis auprès de Noël-Nicolas Coypel (1690-1734). Il est reçu à l'Académie de Saint Luc puis à l'Académie de Paris en 1728 dont il fut plus tard conseiller et trésorier.

Sa carrière d'artiste assurée, Chardin se marie en 1731 à Marguerite Saintard. Ils vivent dans la maison familiale de la rue Princesse. Après quatre années de mariage, son épouse décède soudainement et leur petite fille ne lui survit pas. Resté seul avec son fils en bas âge, Chardin se met à peindre de petites scènes de la vie quotidienne. La Pourvoyeuse, La Gouvernante, L'Epinette et La mère laborieuse eurent beaucoup de succès. Le roi Louis XV commanda pour ses appartements de Versailles Le Bénédicite. Ces tableaux à figure se vendaient à un tarif bien supérieur à celui des natures mortes.

En 1744, Chardin se remariait à une veuve de ses voisines, Marguerite Pouget. Il mène alors un train de vie confortable comme l'évoquent les porcelaines, verreries et autres pots à épices qui ont remplacés les objets en terre vernissée. En 1757, il quitte le quartier Saint Germain où il avait passé toute sa vie pour aller s'installer au Louvre, dans un logement attribué par le Brevet Royal.

Il s'essaya peu d'années avant sa mort au pastel par quelques têtes d'étude.

Liste complète des oeuvres de l'artiste (49)

Extraits & citations

Chardin :
" Il faut que j'oublie tout ce que j'ai vu, et même jusqu'à la manière dont ces objets ont été traités par d'autres. "

Julien Green :
" Il y a en premier lieu et dans le seul domaine de la peinture la probité monumentale de Chardin, qui ne sut jamais mentir. C'est même ce qui le distingue de beaucoup d'autres : il ne peut donner un coup de pinceau que la vérité n'y trouve son compte et l'on sent qu'elle aime ce peintre qui lui demeure si obstinément fidèle; elle a pour lui des grâces particulières, elle le comble, elle se réfugie en lui. "
Thématiques : wikipedia