Robert Campin

(Le maitre de Flémalle, Maître de Merode, Maître à la souricière)
Peintre Flamand Primitif flamand
Né en 1378 à Valenciennes et mort en 1444 à Tournai (Belgique)

Biographie
Le Maître de Flémalle doit son nom à un historien de l'art allemand qui dégagea un groupe d'oeuvres jusqu'alors accordées à Rogier van der Weyden. Faute de documents précis, un débat houleux sur l'identité du maître à fait rage tout au long du XXe siècle. Les analyses scientifiques récentes semblent accordées les oeuvres du Maître de Flémalle à Robert Campin.

Robert Campin est né entre 1375 et 1379. Il serait issu d'une famille de Valenciennes et aurait été formé à Dijon. Il acquiert le droit de bourgeoisie à Tournai en 1410. En 1418, il est à la tête d'un atelier qui répond à de nombreuses commandes de décoration. Parmi ses assistants on compte Jacques Daret et probablement Roger van der Weyden.Il mène une vie mouvementée; après le soulèvement de 1423 à Tournai, Campin occupe de hautes fonctions publiques : doyen de la guilde des orfèvres et peintres, magistrat de la ville... En 1429, la roue tourne et il est condamné pour sa participation au mouvement de révolte. En 1432, il est banni de la ville pour un an après une liaison extra-conjugale mais y réchappe finallement en payant une forte amende. Ces soubresauts rendent cahotique son activité d'artiste.

On lui connait près de 40 oeuvres; certaines par des copies, d'autres attribuées à son atelier et disciples. Le groupe de la Flemalle (1425-1430) est authentifié avec certitude comme étant de sa main. Son apport semble avoir été déterminant dans le développement de la renaissance flamande. Il s'éloigne du style gothique international et contribue à définir une peinture réaliste. Il innove dans la narration d'épisodes religieux en les intégrant directement dans le quotidien; il enrichit la palette d'un jaune profond qui remplacera la dorure, et travail sur la reflexion de la lumière sur les matières.

Liste complète des oeuvres de l'artiste (12)

Thématiques : Bio Du Peintre Flamand Campin, wikipedia