Titien

(Tiziano Vecellio, Tiziano Vecelli, Tiziano da Cador)
Peintre Italien
Né en 1488 à Pieve di Cadore (Italie) et mort en 1576 à Venise (Italie)

Biographie
Né en 1488 à Pieve di Cadore, Le Titien est un peintre de l'école vénitienne. Il est considéré comme le plus grand portraitiste de son temps. Outre les représentations de princes et de bourgeois, il passe de la mythologie aux scènes religieuses avec une égale maîtrise. La grande variété de son registre chromatique participe à l'opulence et à la vitatilité de ses toiles. Titien donne en effet tout pouvoir à la couleur et libère sa peinture des contraintes de la ligne et de la forme.

Issu d'une famille de magistrats de Vénitie, Titien et son frère Francescolo sont initiés très tôt à l'art. A l'âge de 10 ans environ, ils sont envoyés à Venise auprès du mosaïste Sebastiano Zuccato. Titien poursuit sa formation dans l'atelier du peintre Gentile Bellini puis de son illustre frère Giovanni Bellini, considéré alors comme le plus grand artiste de Venise. Il y fait la rencontre de Giorgio da Castelfranco (1477 - 1510) dit Giorgione avec lequel il se noue d'amitié. Ensemble ils travaillent sur les fresques extérieures du Fondaco dei Tedeschi.

Les qualités du Titien se révèlent véritablement après la mort de son ami avec les trois fresques de la Scuola di Sant' Antonio à Padoue réalisées en 1511. Elles traduisent une liberté d'expression étonnante et des qualités de portraitiste qui feront sa réputation.

En 1516, Titien est déjà considéré comme un artiste incontournable et jouit d'une popularité sans précédent. A la mort de Giovani Bellini il est nommé peintre officiel du Palais des Doges. Il établit son atelier sur les bords du Grand Canal à San Samuele. Il reçoit la même année la commande du « Retable de l'Assomption ainsi qu'une deuxième grande commande pour le duc Alphonse d'Este « La Bataille de Cadore » (fresque aujourd'hui détruite) et une série de scènes mythologiques. Il est également chargé d'exécuter tous les portraits des doges successifs, jusqu'en 1555 où la charge est reprise par le Tintoret.

Frédéric de Gonzague l'introduit en 1530 auprès de l'empereur Charles Quint. Les deux hommes entretiennent d'excellentes relations et les commandes se succèdent, certaines pouvant être payées jusqu'à 1 000 écus d'or. Titien gagne la faveur des souverains de toute l'Europe : le roi français François Ier, Isabelle du Portugal, ... Le biographe du peintre Vasari écrit à ce propos qu'« il n'y eut pas un seul seigneur de renom, ni un prince ni une grande dame dont Titien, en excellent spécialiste, ne fixât les traits. ». Ce n'est qu'en 1545 qu'il cède aux appels du Vatican. Il travaillera à Rome pendant un an, peignant le pape Paul III et travaillant pour la famille des Farnèse. Il profite de son séjour pour étudier les chefs-d'oeuvres de Michel-Ange et Raphaël.

Liste complète des oeuvres de l'artiste (68)

Extraits & citations

« Le Titien alliait la grandeur et le côté terrible de Michel-Ange à la grâce et élégance de Raphaël et aux couleurs propres à la nature »
— Ludovico Dolce

« L'oeuvre de Titien apporta à tous les peintres plus qu'un enseignement : une libération. Elle leur déliait les mains. »
— Malraux

« La peinture moderne est née à Venise, avec Titien. »
— Cézanne
Thématiques : Le Titien Son Portrait, wikipedia