Antoine-Jean Gros

(Le Baron Antoine-Louis, baron Gros)
Peintre Français Néoclassicisme
Né en 1771 à Paris (France) et mort en 1835 à Meudon (France)

Biographie
Antoine-Jean Gros est né à Paris en 1771. Il est issu d'une famille d'artistes prospère; Son père était un miniaturiste reconnu et sa mère une remarquable illustratrice aux pastels. Tout en suivant les cours du Collège Mazarin, il entre en 1785 dans l'atelier de David. Il se fait une haute idée du métier d'artiste-peintre et travail avec ferveur. Il rencontre Girodet, Gérard et Fabre.

Son style très graphique et foisonnant est influencé par Rubens. De son maître David, il retient surtout le goût du grand genre et le sens de la composition. En 1792, il présente "Eléazar préfère la mort au crime de violer la loi" pour le Grand prix de Rome mais échoue. Bien décidé à parfaire sa formation il se rend en Italie. Avec toutes les difficultés du monde il arrive à Gênes puis gagne Florence. Il y retrouve certains de ses anciens camarades d'atelier comme Jean-Baptiste Wicar et François-Xavier Fabre. La concurrence y est rude. Gros dont la richesse familiale s'est évanouie avec la révolution décide de regagner Gênes. Il se livre à l'exécution de nombreuses miniatures et portraits mondains. Cette activité contrarie ses ambitions.

C'est à cette période qu'il rencontre Joséphine de Beauharnais, épouse de Bonaparte. Par son entremise il peint le premier portrait de Bonaparte :"Bonaparte au pont d'Arcole". Cette oeuvre marque le début d'une collaboration fructueuse entre les deux hommes. Il est admit dans l'intimité de Bonaparte qui le nomme au sein de la Commission des Arts de Rome afin de sélectionner les oeuvres confisquées qui partiront pour la France. A Milan où réside Bonaparte, il côtoie l'élite intellectuelle du pays. Ses fonctions militaires honorifiques lui permettent de s'adonner à la peinture sans restriction. En 1800, il assiste au siège de Gênes. La France capitule. Gros souffrant de dénutrition est rapatrié d'urgence à Marseille, entre la vie et la mort.

En 1801, il installe son atelier aux Capucins. En près de vingt-ans, Gros forme plus de 400 élèves. En 1802 et 1803, Il peint succesivement quatre portraits en pied de Bonaparte et devient en quelque sorte le porte-parole propagandiste de Napoléon. L'artiste est parvenu sous l'Empire à transformer la peinture monumentale en peinture de propagande. Jamais un artiste n'est parvenu à allier aussi puissament l'ambition artistique à la propagande.

Vient ensuite la Restauration. Il reste très apprécié. Il est même nommé baron, officier de la légion d'honneur et chevalier de l'ordre de Saint-Michel. Mais vers 1830, ses derniers tableaux sombrent sous les critiques négatives et Gros se suicide.

Liste complète des oeuvres de l'artiste (37)

Extraits & citations

Eugène Delacroix :"Gros a élevé les sujets modernes jusqu'à l'idéal. Il a su peindre les costumes, les moeurs, les passions de son temps, sans tomber dans la mesquinerie ou la trivialité, écueils ordinaires de ce genre de sujets".
Thématiques : wikipedia